En Novembre 2012 le Savon de Marseille est en grave danger, en effet le « Fer à Cheval » est mis en redressement judiciaire, une des dernières véritables savonneries provençales risque de disparaître entraînant dans sa chute le symbole de toute une ville, de toute une région.

En tant que citoyen Marseillais je ne pouvais pas rester sans rien faire devant cette catastrophe sociale et culturelle pour la région provençale.

Face à l’inaction des pouvoirs publics sur cette question, je décide de lancer une pétition sur Change.Org pour alerter les médias, mobiliser les citoyens et interpeller les élus afin de sauver le Savon de Marseille et les savonneries provençales :http://www.change.org/sauvonslesavondemarseille

Après plusieurs mois de mobilisation, l’initiative est un véritable succès, des personnalités politiques de tous bords, de droite comme de gauche, ont soutenu la pétition, les principales savonneries provençales ont rejoint la liste des soutiens officiels et plus de 21 000 citoyens ont signé la pétition.

La dynamique citoyenne qu’à fait naître cette pétition a porté ses fruits, une loi est votée en Juin 2013 à l’Assemblée Nationale afin d’instaurer une IGP pour les produits manufacturés, ceci afin de protéger les savoirs faire des industries régionales.

Aujourd’hui c’est une première victoire pour les industries régionales, mais le combat pour le Savon de Marseille n’est pas encore terminé, le nom Savon de Marseille doit être inscrit dans la liste des produits officiellement sélectionnés par l’IGP et la savonnerie le Fer à Cheval doit trouver un repreneur afin de pouvoir poursuivre son activité (Trois candidats sont actuellement en lice pour sa reprise : des investisseurs provençaux, un groupe de cosmétique russe et un fond d’investissement Chinois).

Grâce à cette pétition, un formidable coup de projecteur a été porté sur le Savon de Marseille et le dynamisme citoyen né autour de nos industries régionales ne pourra qu’aboutir, j’en suis persuadé, à la sauvegarde et au développement de nos talents régionaux.

L’économie positive, la nouvelle économie du 21ème siècle puise sa force dans l’innovation, l’esprit d’entreprendre et les talents de notre pays, tant de mots enracinés dans les savoirs faire de nos industries régionales !

Soutenons les talents de nos territoires, faisons mousser le Savon de Marseille ! 🙂

Adrien Sergent

http://www.facebook.com/adriensergent.fr