Sauvons le Savon de Marseille !

Image

Le Savon de Marseille : Plus qu’un simple savon, un véritable symbole du Patrimoine Provençal à défendre !

Aujourd’hui, la savonnerie «Le Fer à Cheval», une célèbre usine fabriquant le Savon de Marseille est en redressement judiciaire et risque de fermer à cause de la concurrence déloyale d’entreprises étrangères venant de Chine, de Malaisie, d’Italie et d’ailleurs, usurpant le nom «Savon de Marseille» et inondant le marché de contrefaçons de savons, n’ayant de Marseille que le nom !

Nous ne pouvons et nous ne devons pas accepter la destruction de nos entreprises provençales face à une usurpation d’image du Savon de Marseille auprès des consommateurs !

C’est pour cette raison que j’ai mis en place une pétition afin que nous nous mobilisions pour sauver la savonnerie «Le Fer à Cheval» et pour défendre le Savon de Marseille ! : http://www.change.org/fr/pétitions/sauvons-le-savon-de-marseille

Les sociétés copiant le Savon de Marseille en ne respectant ni la qualité d’origine du produit, puisque remplaçant des ingrédients naturels par des produits chimiques, ni son implantation régionale, trompent les consommateurs en volant le nom de «Savon de Marseille» et provoquent ainsi une concurrence déloyale envers les véritables savonneries provençales partisanes d’une implantation régionale utilisant des produits naturels.

Le vrai Savon de Marseille est un symbole de la qualité de nos entreprises régionales, un modèle de produit artisanal et écologique, il fait vivre toute une filière de savonneries provençales, le vrai Savon de Marseille fait la fierté de notre ville et de notre région !

Le Savon de Marseille : Histoire de la savonnerie provençale et situation actuelle

Il y avait 108 savonneries à Marseille et 14 à Salon de Provence en 1924, aujourd’hui il reste 3 savonneries à Marseille et 2 à Salon de Provence.

Le secteur de la savonnerie provençale c’est : plusieurs centaines de salariés, un objet patrimonial, et une image de marque participant pleinement au rayonnement de Marseille et de la Provence en France et dans le monde.

Si nous aidons les savonneries de Marseille et de Salon de Provence en luttant contre la concurrence déloyale et le vol de l’image du Savon de Marseille, nous sauverons nos savonneries provençales et nous leur donnerons également un avenir, avec des perspectives de développement et de croissance en Provence, en France, mais aussi par le biais de l’exportation, dans le monde entier

Proposition de loi sur la création d’un dispositif d’enregistrement des indications géographiques pour les produits industriels

Valérie Boyer, la Députée de la 1ére circonscription des Bouches du Rhône, propose un projet de loi pour défendre le Savon de Marseille et les autres produits régionaux via la création d’un dispositif d’enregistrement des indications géographiques pour les produits industriels.

C’est une excellente nouvelle et une première étape importante pour la défense et la valorisation des industries régionales notamment pour le secteur de la savonnerie à Marseille, mais la situation des savonneries provençales devient urgente, le temps est compté si nous voulons sauver l’usine du savonnier «Fer à Cheval» !

Il est donc essentiel d’aller plus loin, de mettre en avant des propositions supplémentaires et de montrer le soutien populaire qu’apportent les Marseillais et les habitants de la région à leur Savon de Marseille, à leur patrimoine culturel et historique.

Il est primordial de protéger le nom, le logo et l’image de marque qui sont associés au Savon de Marseille.

Pour cela, il est nécessaire de réserver le «label» ou «appellation» Savon de Marseille uniquement aux entreprises respectant une charte de qualité, charte définie selon trois critères, parfaitement bien décrit par «l’Union des Professionnels du Savon de Marseille», association regroupant les quatre grandes usines de savonneries de la région, à savoir :

La composition du savon 

Le Savon de Marseille est un savon dur, pouvant revêtir des tailles et des formes différentes : cube, parallélépipède, ovale, ou bien copeaux et paillettes. Il doit être :

– fabriqué à partir d’huiles végétales exclusivement,

– sans parfum,

– sans colorant,

– sans ajout,

– sans adjuvant de fabrication.

Le procéder de fabrication

L’authentique savon de Marseille est fabriqué en chaudron, selon un procédé de saponification spécifique, appelé «procédé marseillais», comprenant 5 étapes :

-1ère étape : l’empâtage, ou réaction chimique de saponification

Les huiles d’origine végétale sont chauffées dans un grand chaudron. Sous l’action de la soude et de la chaleur, elles se transforment peu à peu en savon.

-2ème étape : le relargage

Le savon étant insoluble dans l’eau salée, cette opération consiste à ajouter du sel marin afin d’entraîner la lessive de soude en excès au fond du chaudron, le savon restant au-dessus.

-3ème étape : la cuisson

Cette opération caractérise la sponification et permet la complète transformation des huiles végétales en savon.

-4ème étape : le lavage

La pâte de savon est affinée par des lavages, entraînant le glycérol, les impuretés et les acides gras non saponifiés.

-5ème étape : la liquidation

Un dernier lavage à l’eau claire amène le savon à l’état final : un savon lisse et pur qui fait la réputation du procédé marseillais.

Ces différentes opérations prennent environ une semaine à dix jours.

L’origine géographique 

Le bassin historique de fabrication du savon de Marseille est la région marseillaise, correspondant aujourd’hui au département des Bouches-du-Rhône (13)

Une fois que l’urgence de protéger le «Savon de Marseille» sera réalisée, nous pourrons alors également réfléchir à des propositions supplémentaires pour soutenir ce secteur et l’aider à se développer.

Voici des pistes de réflexions sur le sujet :

Création d’un Musée du Savon de Marseille :

Il existe déjà un très beau musée sur le Savon de Marseille à Salon de Provence, dans la fabrique Marius Fabre, mais il manque un grand lieu à Marseille entièrement dédié au Savon de Marseille à travers une activité muséale.

L’idée serait de trouver un lieu bien placé dans Marseille, de rassembler les différents acteurs de la filière savonnerie provençale afin de les impliquer à la création d’un grand musée sur notre Savon de Marseille.

Le Musée du Savon de Marseille raconterait l’histoire de notre savon à travers une scénographie et un contenu patrimonial.

Ce serait un endroit privilégié pour les savonneries provençales afin d’en faire la vitrine de leur savoir faire, ce serait aussi un lieu important tant pour les Marseillais et les habitants de la région que pour les touristes voulant découvrir une des facettes du patrimoine et de l’histoire provençale.

Création d’une marque territoriale «Made In Provence» ou «Produit en Provence» :

La proposition de créer une marque territoriale «Made In Provence» ou «Produit en Provence» concerne le Savon de Marseille mais aussi plus largement toutes les entreprises provençales.

En effet, en mettant en place une marque de territoire nous pourrons valoriser les talents et les savoir faire de nos entreprises provençales dans l’artisanat, l’agriculture, l’industrie, le secteur créatif et bien d’autres domaines encore.

La Provence est une région regorgeant d’entreprises et de talents à l’initiative de produits connus et reconnus par tous pour leur qualité, une marque territoriale permettrait de protéger, développer et encourager nos entreprises régionales !

Plusieurs régions françaises ont d’ores et déjà appliqué leur propre marque territoriale, comme par exemple la Bretagne avec son «Produit en Bretagne» fédérant les acteurs économiques de la région autour d’une charte qualité et encourageant la coopération entre les entreprises et la région, notamment pour le soutien à l’exportation internationales des produits.

Les effets bénéfiques de la création d’une marque territoriale sur l’économie des régions l’ayant appliqué, notamment comme accélérateur de croissance pour l’exportation, est évidente.

Ces deux propositions ont pour vocation de soutenir durablement la filière de la savonnerie provençale.

Mais aujourd’hui l’urgence est de protéger le Savon de Marseille et de sauver la savonnerie le «Fer à Cheval» !

Sauvons la savonnerie «Fer à Cheval» !

Il est urgent d’agir pour sauver la savonnerie du Fer à Cheval et lui éviter le dépôt de bilan, l’usine date de plus de 100 ans ! Autant dire que c’est un morceau de notre patrimoine Marseillais qui est en danger !

Faites passer le message ! Essayons d’en faire parler dans les médias, de créer le débat sur le sujet, car s’il doit y avoir une victoire pour les savonneries provençales et le Savon de Marseille, c’est d’abord par votre mobilisation qu’elle passe ! Les difficultés de l’usine le «Fer à Cheval» ne sont que le reflet de la difficulté de toute la filière de la savonnerie provençale face à une concurrence déloyale copiant notre Savon de Marseille !

Que tous ceux qui veulent se mobiliser et rejoindre notre mouvement pour sauver le Savon de Marseille et la savonnerie le «Fer à Cheval» nous contactent par ce blog en écrivant un commentaire, par twitter ou Facebook.

Afin de montrer notre soutien aux savonneries provençales, je vous invite à signer et à partager autour de vous la pétition «Sauvons le Savon de Marseille» ! :

Lien vers la pétition :  http://www.change.org/fr/pétitions/sauvons-le-savon-de-marseille

Ensemble promouvons le «Made in Provence», défendons nos savonneries provençales, et faisons «mousser» notre célèbre Savon de Marseille !